Syndicat Mixte pour le Traitement des Déchets Ménagers et Assimilés

VALORISATION

UNE PROGRESSION CONSTANTE DU RECYCLAGE

Un système de collecte sélective aujourd’hui structuré.

Depuis 2006, le système de collecte sélective est généralisé à l’ensemble du territoire d’intervention du Syndicat Bil Ta Garbi. Apport volontaire ou collecte en porte-à-porte, le système de collecte sélective des papiers et emballages ménagers recyclables varie selon les collectivités.

.

Des performances de tri en constante progression.

Grâce aux efforts conjoints des habitants et des collectivités adhérentes, le taux de déchets valorisés est passé de 22% en 2004 à près de 60% en 2017. La progression se poursuit chaque année, avec une évolution annuelle du tri des ménagers de l’ordre de 2% par an depuis 2011. Ainsi, plus de 27 000 tonnes de matériaux ont été collectées sélectivement (verre compris) dont la majorité est expédiée vers le centre de tri du pôle Canopia à Bayonne.

Un objectif de 100 kg/an/habitant triés en 2020

Dans le cadre de l’axe de travail « Primo » de son Programme d’Actions Stratégiques 2015-2020, le Syndicat a l’objectif d’atteindre un niveau de tri de 100 kg/an/hab. à l’horizon 2020. Une importante marche reste donc à gravir puisqu’en 2017 chaque habitant a trié 86 kg de déchets recyclables.

Une poursuite des efforts de sensibilisation.

Pour atteindre cet objectif, le Syndicat Bil Ta Garbi poursuit ses actions de communication visant à développer le geste de tri chez l’usager. Celles-ci accompagnent le travail de sensibilisation mené quotidiennement par les 17 ambassadeurs du tri sur le terrain. Sensibilisation en porte à porte, intervention dans les écoles, présence sur des événements, le travail des ambassadeurs du tri se traduit concrètement par une amélioration continue des performances de tri des habitants (+ 2% par an).

UN RETOUR AU SOL DE LA MATIÈRE ORGANIQUE

Un choix opéré en 2004, concrétisé aujourd’hui avec les mises en service de deux pôles de tri et de valorisation.

Les élus du Syndicat Bil Ta Garbi ont décidé en décembre 2004 de privilégier la valorisation organique des déchets. Ce choix a déterminé les techniques mises en œuvre sur les deux équipements du Syndicat aujourd’hui en service. Ainsi, Canopia et Mendixka ont notamment pour fonction de transformer les déchets organiques en compost. Ce compost répond à la norme NFU 44-051 qui autorise son utilisation comme amendement en agriculture. Ces techniques permettent un juste retour au sol des matières organiques contenues dans nos ordures ménagères.

Des performances de valorisation

Avec les pôles Canopia et Mendixka, plus de 30 000 tonnes de compost sont produites chaque année.

Il est intéressant de rappeler que l’usage de ce compost permet d’économiser près de 4 000 tonnes d’engrais chimiques.

 

UNE PRODUCTION D’ÉNERGIE VERTE

Canopia : producteur d’énergie verte

A la différence de Mendixka, Canopia accueille un volume de déchets suffisant pour disposer d’une installation de méthanisation destinée à produire de l’énergie (électricité et chaleur) par un procédé de biodégradation des déchets fermentescibles en milieu anaérobie, c’est-à-dire en l’absence d’air. La capacité de l’unité de valorisation organique installée à Bayonne est de l’ordre de 80 000 tonnes d’ordures ménagères résiduelles par an.

 

Une énergie doublement valorisée

Grâce à ce procédé, Canopia produit en année pleine 25 000 MWh d’énergies dont la moitié sera revendue sous forme d’électricité à EDF. Cette production correspond à la consommation annuelle en électricité d’environ 10 000 habitants (hors chauffage et eau chaude sanitaire).

L’autre partie de l’énergie sera produite sous forme de chaleur et servira au fonctionnement des équipements de Canopia (locaux sociaux, utilitaires d’exploitation…).

À noter

En 2017, l’installation de Stockage de Déchets Non Dangereux du pôle Zaluaga a produit 7 200 MégaWatt Heure d’électricité (soit l’équivalent des besoins de 1 545 habitants sur une année) grâce à la valorisation du biogaz directement récupéré dans les alvéoles de stockage des déchets.